La Recherche technologique sous le Laser des médias


Publié le 26/09/2016 | Actualités
C’est la version moderne de « l’effet réverbère » qui consiste à rechercher ses clefs non là où on les a perdues, mais là où il y a de la lumières. Ainsi on est tentés de répondre à toute problématique d’innovation par le biais de notre connaissance et de l’éclairage donné par les médias.
Si vous confiez votre problématique d’innovation à un spécialiste du Laser ou des matériaux composites, il vous répondra par une solution utilisant le Laser ou les matériaux composites et ainsi de suite. Mieux encore, si vous avez une problématique d’innovation, ne cherchez pas… c’est le numérique qu’il vous faut ! L’innovation serait-elle un phénomène de mode et de génération? Sans doute, car les usages évoluent et les attentes aussi. Personnellement, je n’aurais pas misé un Kopek sur Facebook ou un Uber si on m’avait donné mon avis (rassurez-vous, ce n’est pas le cas !).
Peu de jours passent sans que les médias parlent « d’objets connectés » qui seront la base de la transformation numérique et l’exploitation des « big data ». C’est sans doute justifié, mais n’oublions pas qu’un « objet connecté » est avant tout un objet tout court comprenant des coques plastiques, de la mécanique, des capteurs, des actionneurs, des circuits électroniques… bref de la quincaillerie issue de la « vieille économie ».
TELEMAQ a été fondée il y a 16 ans sur un concept de société technologique dont le rôle est de revisiter les principes physiques afin de proposer des solutions techniques originales à nos clients. En effet, s’intéresser à la physique d’un capteur permet de mieux l’intégrer et donc de baisser les coûts d’une fonction. Notre souci : s’affranchir de « l’effet réverbère » afin d’obtenir les bonnes réponses aux questions des clients. Il s’avère cependant que par manque de lucidité passagère, nous puissions voir le monde à travers le prisme de notre spécialité qui est « la Piézoélectricité et les Ultrasons ».
En effet, depuis maintenant trois ans, TELEMAQ propose des « briques technologiques » à la vente directe basées sur nos compétences fortes. Nous proposons donc « sous le réverbère » une quantité d’objets qui peuvent intéresser nos clients afin de les intégrer dans leurs applications.

Nous sommes fiers de présenter cette nouvelle « Stratégie Produit » à travers un site Web renouvelé.

Le couplage piézoélectrique est beaucoup moins utilisé que le couplage électromagnétique. Cette originalité confère aux dispositifs utilisant la piézoélectricité des propriétés étonnantes comme des dispositifs d’atomisation, des petits moteurs très silencieux à fort couple et faible vitesse, des capteurs autonomes récupérant l’énergie vibratoire, des pompes doseuses miniatures, des électrovannes rapides…

Nous vous souhaitons bonne découverte de ces technologies et de leurs étonnantes applications.

Jean-Denis Sauzade
PDG

sauzadejd@www.tekceleo.fr